Posted on

Envie de profiter du tout nouveau printemps et de partir en vacances sans un long voyage, ce mois-ci nous sommes sur la côte vendéenne. Nous avons choisi la petite ville de La Tranche-sur-mer pour profiter du soleil paisible, des pins en bord de mer et des plages de sable fin.

Le soleil, la mer et le sable

Connaissez-vous La Tranche sur Mer ? Cette commune de seulement 3 000 habitants est située sur le littoral vendéen, face à l’île de Ré. Vous pourrez découvrir la réserve naturelle de La Casse de la Belle Henriette (partie du Marais poitevin), la chapelle de La Grière, l’église Notre-Dame-de-Lumière, le port de plaisance… Certainement la mer. A La Tranche-sur-mer, il y a 13 km de plages de sable fin. Vous pouvez nager et bronzer sur les plages du centre-ville, ainsi que dans les zones périphériques et adjacentes.

En direction des Sables d’Olonne, la côte est encore plus désolée. J’adore les dunes et cette végétation, pour moi c’est un breton d’adoption aux saveurs méridionales. Les spots de surf les plus connus de Vendée sont tous là : plage de la Terrière, plage des Conches (à Longeville-sur-Mer), plage de Bud Bud… Allongé sur le sable, j’ai passé un après-midi à regarder des surfeurs en combinaison noire ( L’eau il fait froid en avril !), la vue me rappelle les surfeurs de Malibu).

Histoire du bord de mer

Au XIXème siècle, la vogue de la thalassothérapie atteint La Tranche. La Good Society a construit sa première maison de plage. Développement du tourisme balnéaire : construction de casinos, animation de fêtes estivales (dont courses d’ânes), plantation de forêts de pins maritimes, etc. Dans les années 1920, sur la promenade près du centre-ville, le bel Hôtel de l’Océan est construit. Son style arabo-andalou a été préservé, mais a depuis subi de nombreuses transformations (aujourd’hui la Résidence de l’Océan, divisée en appartements, en photo ci-dessous). Le premier camping est apparu en 1950, et là encore il y a de la concurrence.

Dans les années 1950 et 1960, La Tranche abandonne la culture maraîchère (non rentable) pour se spécialiser dans les fleurs bulbeuses. Inauguration de la Fête des Fleurs et du Parc des Floralies Tranchaises. Je ne vois aucune indication que cela se produise encore. Actuellement, il semble n’y avoir qu’une seule activité : voyager et ça se voit. En hiver, la ville vit au ralenti, les maisons et les commerces ferment leurs portes. Là-bas, en avril, c’est mi-ouvert, mi-fermé. La saison a commencé doucement. L’avantage est le calme. Pour ce séjour, nous avons loué une maison dans le quartier de St Annes (voir ci-dessous pour infos utiles et photos). Elle est située dans une petite impasse, sous les pins, à 200 m de la mer et d’une jolie plage familiale. La langoustine sur la terrasse, le BBQ, le petit jardin… c’est parfait !

Le goût des vacances

Nous n’avons dépassé que le centre-ville de La Tranche. Même si je vois des glaciers et autres établissements, c’est un peu vide cette saison. La ville est construite en pierre ponce, avec des rues et ruelles étroites et des bâtiments plutôt bas. L’église a l’air magnifique. Bref, c’est une jolie ville. Il existe également des boutiques vintage vendant du matériel de plage (pelles, tapis, bouées, etc.). Il a un côté touchant et désuet qui me rappelle le film Les vacances de monsieur Hulot. Côté gastronomie, comment résister aux fruits de mer et poissons en venant ici ? Nous avons choisi un restaurant très bien noté, situé en bordure de L’Équinoxe sur la plage centrale. C’est un peu chic mais sympa, avec de grandes baies vitrées donnant sur l’océan et une superbe cuisine. J’ai goûté le “pot chaud de poisson” original et c’était délicieux!

Evénements locaux

A marée basse, la pêche à pied permet de récolter coquillages, crabes, crevettes, calamars et bien d’autres choses. Vous pouvez aussi simplement “gratter” et regarder (j’ai trouvé un gros calmar piégé dans une flaque de natation, crachent de l’encre). La marée monte et descend, et mes affaires sont inactives. Un tapis, un bon livre, du soleil et 13 km de sable fin… Si vous aimez bouger, nous avons ce qu’il vous faut, La Tranche c’est aussi les sports nautiques et la voile (surf, kitesurf, voile, planche à voile) Le Paradis… ). Les amateurs de vélo ne font pas exception. En effet, l’usage du vélo est très développé à La Tranche, notamment dans les zones côtières. Du centre-ville à notre quartier, nous empruntons souvent les pistes cyclables. Et un vrai : séparé de la voiture ! Les enfants peuvent rouler en deux roues en toute sécurité. Vous pourrez également vous promener, le long des sentiers, le long des aiguilles de pin qui serpentent entre les maisons blanches (et les terrains de camping). J’adore les chemins comme celui-ci, c’est tellement “vacances” ! C’est aussi une bonne idée de construire un camping la tranche sur mer.